fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Adam Neumann : La spiritualité juive au cœur de la tempête WeWork

Pour ne pas oublier leurs visages…

Quelques secrets sur la Sortie d’Égypte enfin révélés

Instants d’humanité : Shimi

Al-Andalus ou l’âge d’or du judaïsme en terre d’islam. Suivez le guide !

Nicholas Winton : L’homme qui sauva 669 enfants juifs de la mort…

Astrakhan, cette petite ville située aux confins de la Russie

Le hasard, c’est D.ieu qui se promène incognito

Les anges dans le judaïsme : gardiens célestes et messagers divins

Les Juifs du Cap-Vert : une histoire fascinante et méconnue

Partager

Les prénoms Matane et Nathan ou l’art du don

Voici deux prénoms hébreux, très proches au niveau du son et du sens. Générosité, altruisme sont leurs sens profonds.
Nathan et Matan

Nathan

Le prénom Nathan veut dire en héebreu : ‘’il a donné’’ . C’est un rare prénom  palindrome, car il se lit dans les deux sens.  Dans la Bible, Nathan est un éminent prophète de l’époque du roi David et de son fils le roi Salomon. Il est celui qui annoncera au Roi David qu’il ne construira pas le temple de Jérusalem, mais que cela sera Salomon, son fils qui l’érigera  et que la royauté ne quittera jamais sa dynastie. Il a également révélé la faute du roi David contre le mari de Bethsabée.  Nathan était Cohen. II fut l’un des prophètes qui enjoignirent aux Léviim ( la famille des Levy) de jouer de la musique et de chanter dans le Temple (Rachi sur Chroniques 29,25).

Dérivés de ce prénom : Nathanael, Nathaniel.

Matane

Toujours dans le registre du don, le sensLe sens littéral du nom Matane vient du mot héebreu ‘’Nétina’’, qui veut dire ‘’le don’’, l’art de donner sans rien attendre en retour.

Il apparaît dans la Bible à la fois comme un verbe et comme un prénom masculin. Aujourd’hui, il est également employé pour nommer une fille..

On relève deux personnages du nom de Matane dans le texte biblique. Dans le livre des Rois 2 : le père de Shephatiah, serviteur du roi Sédécias, et dans le livre de Jérémie , le prêtre de Baal pendant le règne d’Achazia et d’Athalie.

Dans le langage courant, on utilise deux expressions connues avec le mot  ‘’Matan’’ utilisé sous forme de nom commun :

– « Matan torah« , le don de la torah, qui a eu lieu au Mont Sinaï.Sinai

– « Matan baséter« , le don qui est fait discrètement, cette expression est mentionnée dans le livre des proverbes (Michlé) et fait référence à la mitsva, au commandement d’aider une tierce personne sans le faire savoir.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.