fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

La Shoah : Comment l’enseigner aux enfants

Partager

Les prénoms Esther et Hadassa

Hadassa fille de Avihaïl, plus connue sous le prénom perse d’Esther, est un des personnages centraux de Pourim. Deux prénoms pour deux identités comme deux faces de la même pièce
Les prénoms Esther et Hadassa

Hadassa, fille de Avihaïl, plus connue sous le prénom perse d’Esther, est un des personnages centraux du manuscrit qui porte son nom : « La Méguilat Esther ».

Elle devient, au cours de l’histoire, l’épouse du roi de Perse, Assuérus, connue sous le nom d’Esther.

Hadassa devient donc Esther, comme les deux faces d’une même pièce.

Hadassa est le féminin du mot « Hadass » en hébreu qui désigne une plante précieuse : le myrte. Dans le Talmud, Rabbi Yéhochoua ben Hanania explique que le myrte est vert, comme la couleur du visage idéal dans la culture persane, ceci pour nous dire à quel point Esther était belle.

Le prénom Esther aurait plusieurs origines : selon le célèbre commentateur Rachi, c’est un dérivé du mot « étoile » en Perse — « Stara ».

En hébreu, la racine du mot « ESTHER » s’écrit « ס.ת.ר », qui veut dire « cacher » — « להסתיר ». Consonnes que l’on retrouve d’ailleurs aussi étonnamment dans le mot en langue française : ESTHER → STR.

Dans la Méguilat Esther, le prénom Hadassa est mentionné une seule fois (chapitre 2, verset 7) pour prouver la parenté d’Esther avec Mordékhaï. Dans la suite du texte, on ne parle plus que d’Esther. Ce changement de prénom indique le changement de personnalité et de statut de cette jeune femme.

Esther cache sa véritable identité au Roi.

On retrouve cette notion de secret dans les lettres de son prénom. Elle a une double identité : l’une au sein de son peuple, et l’autre pour le Roi perse à qui elle cache sa véritable origine.

Elle n’est plus seulement une jeune parente de Mordékhaï, elle devient la première dame du Royaume de Perse et, grâce à ce statut, elle sauvera le peuple juif du tragique sort prévu par décret : l’extermination.

Esther est à la fois une grande figure, une héroïne du peuple juif qui représente la foi, le courage et la dignité, mais elle est aussi devenue un personnage universel comme en témoignent les nombreuses œuvres d’art qui lui ont été consacrées.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.