fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Adam Neumann : La spiritualité juive au cœur de la tempête WeWork

Pour ne pas oublier leurs visages…

Quelques secrets sur la Sortie d’Égypte enfin révélés

Instants d’humanité : Shimi

Al-Andalus ou l’âge d’or du judaïsme en terre d’islam. Suivez le guide !

Nicholas Winton : L’homme qui sauva 669 enfants juifs de la mort…

Astrakhan, cette petite ville située aux confins de la Russie

Le hasard, c’est D.ieu qui se promène incognito

Les anges dans le judaïsme : gardiens célestes et messagers divins

Les Juifs du Cap-Vert : une histoire fascinante et méconnue

Partager

La Danse : mouvements et connexion spirituelle

La danse est une activité qui, en apparence légère, porte en son cœur un potentiel de guérison et de renouvellement intérieurs. Ainsi, elle devient un miroir de la liberté spirituelle, une échappatoire à l’emprisonnement de l’âme par les troubles du monde matériel.
La Danse : mouvements et connexion spirituelle

Quelque chose de presque surnaturel se passe lorsque la musique rencontre le mouvement, où une étincelle invisible déclenche une envie irrésistible de danser.

La danse est une expression fondamentale de notre humanité, une manifestation de joie et de communion collective.

Citons lexemple biblique de la danse de Myriam, sœur de Moïse et dAaron, après la traversée de la mer Rouge[1] Exode 15:2021 ; une réponse immédiate à la libération de lesclavage, transcendant les mots et atteignant un niveau de communion spirituelle plus profonde[2]« Miriam’s Dance: Radical Egalitarianism in Hasidic Thought » de Rabbi Arthur Green.

La danse, en tant que voyage spirituel et véhicule délévation, trouve un écho particulier dans la sagesse de Rabbi Nahman de Breslev[3]Likoutey Moharan, Torah 10, 22, 48 et dans les enseignements de la Kabbale. Elle transcende sa forme physique pour devenir un outil de transformation intérieure et de guérison de lâme.

Rabbi Nahman a vu dans la joie non seulement un commandement, mais une puissance transformatrice essentielle à la vie spirituelle. La danse, dans ce contexte, est un acte de libération, où chaque mouvement est une affirmation de vie contre le prétendu désespoir. La danse nest plus considérée comme un simple loisir, mais comme un moyen puissant de briser les chaînes de la mélancolie et de lanxiété spirituelle. Un exutoire pour la joie et un bouclier contre la tristesse.

Elle est aussi un moyen déveiller les « étincelles de sainteté » qui résident dans les profondeurs de notre être et dans le monde qui nous entoure, de les rassembler et de les élever. Cest une pratique qui nous permet de transcender les limitations de notre intellect et de toucher à lessence même de notre âme, ce que Rabbi Nahman appelle le « point de pureté » en chacun de nous. Cest une activité qui, en apparence légère, porte en son cœur un potentiel de guérison et de renouvellement intérieurs. Ainsi, elle devient un miroir de la liberté spirituelle, une échappatoire à lemprisonnement de lâme par les troubles du monde matériel.

La tradition kabbalistique parle du Tzimtzum, un concept métaphysique où lInfini se retire pour laisser place à la création. Dans ce cadre, la danse mime cet acte divin : chaque contraction et expansion des danseurs reflète le mouvement du retrait et de la présence divine, symbolisant léquilibre entre le donner et le recevoir, entre lespace pour soi et pour lautre. Les Séfirot, représentations des attributs divins, sentrelacent dans un ballet cosmique[4]« Méditation et Kabbalah » de Aryeh Kaplan suggérant que chaque pas de danse sur notre plan terrestre est une réplique microcosmique de ces interactions célestes. En dansant, nous cherchons à harmoniser nos énergies avec ce modèle supérieur, à nous connecter à lordre divin qui orchestre la complexité de lunivers.

Dans un monde moderne caractérisé par laccélération, la danse se présente comme un remède, une pratique par laquelle nous pouvons retrouver notre centre et notre paix intérieure. Elle nous invite à célébrer linstant présent et à équilibrer notre vie intérieure avec les exigences extérieures, nous rappelant que nous sommes des êtres à la fois spirituels et matériels. La danse, ainsi guidée par lintention, se transforme en un rituel, une offrande, un acte de résistance face à lobscurité. Elle éveille les étincelles de divinité qui résident en toute chose, révélant la lumière cachée dans lobscurité, léternel dans léphémère.

Cest dans le tourbillon de la danse que nous pouvons aussi trouver une liberté transcendante, un moment où nous nous élevons audessus des contraintes de notre condition terrestre. La danse devient une métaphore de la libération de lâme, un moyen datteindre les aspirations les plus profondes de notre être.

En approfondissant notre pratique de la danse avec conscience et intention, nous ne nous contentons pas de danser au rythme de la musique, mais au rythme du cosmos luimême. Nous entrons dans un état de dialogue sacré avec linvisible, nous alignant avec le rythme divin de la création et célébrant notre place dans la trame interconnectée de la vie. Nous participons à la danse éternelle de la création. Bien plus quun divertissement, cest une méditation en action, une pratique de guérison et un moyen de connexion profonde avec le divin. La danse devient une expression tangible de notre quête dharmonie et dunité, un véhicule de léveil et de la célébration de la vie dans toutes ses dimensions.

Une pratique qui nous rappelle que la spiritualité nest pas seulement une affaire de lesprit, mais une expérience incarnée, où chaque geste et chaque pas peut être une expression damour divin et de gratitude pour le miracle de lexistence.

We will never stop dancing.

Références

Références
1 Exode 15:2021
2« Miriam’s Dance: Radical Egalitarianism in Hasidic Thought » de Rabbi Arthur Green
3Likoutey Moharan, Torah 10, 22, 48
4« Méditation et Kabbalah » de Aryeh Kaplan

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.