fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Simha Lehaim ! 7/10 : les raisins de la mémoire…

Chabbat sur la lune ?

À la redécouverte de Chavouot

Qui sont les Bnei Noah ? Ces chrétiens qui respectent les 7 lois de Noah…

Israël : Terre de biodiversité

Le divorce juif ou la destruction d’un petit temple

Astrologie juive : Le signe des gémeaux – Qui se ressemble s’assemble

L’expression : » Le dernier dernier le préféré »

Le musée ANU, siège de la mémoire du peuple juif

Le don de la Torah, le jour d’après…

Partager

Le saphir, la pierre précieuse retrouvée

Le saphir est une pierre précieuse fascinante. Elle figurait sur le Pectoral du grand prêtre au Temple de Jérusalem et de nombreuses vertus lui sont attribuées. Chaque tribu d'Israël avait sa pierre précieuse et le Saphir est lié à la tribu d’Issachar.
La pierre précieuse retrouvée

Elle apparaît dans le texte biblique au moment où l’Éternel se dévoile à Moshé, Aaron et ses deux fils Nadav et Avihou :« Ils contemplèrent la Divinité d’Israël. Sous ses pieds, quelque chose de semblable au brillant du saphir et de limpide, comme la substance du ciel. » (Chapitre 24, 10). Dans le même verset est décrit la vision du divin et du saphir. Ce n’est pas étonnant d’apprendre d’après les Midrashim que les tables de la loi auraient été gravées sur une pierre de saphir. 

Le saphir appartient à la famille des corindons. Le saphir bleu est la couleur la plus répandue, mais elle peut avoir plusieurs autres teintes, plus rares, comme des nuances de vert, orange, jaune, violet ou rose. Il existe également un saphir incolore appelé leucosaphir. Sa couleur bleue, couleur du ciel, lui ont donné les attributs de justice et de pureté. Le saphir symbolise la noblesse. Il a d’ailleurs décoré les robes et les couronnes de la royauté.

Une prophétie réalisée

Cette pierre fascine depuis toujours et ses secrets ne sont toujours pas dévoilés. Les auteurs de films et de livres l’ont utilisé régulièrement en lui donnant des pouvoirs surnaturels comme voyager dans le temps, (Bleu Saphir de Kerstin Gier), de recevoir des messages prophétiques, ou même de créer un lien avec le divin (la série Manifest). 

C’est pourtant en Israël que va se dérouler un scénario extraordinaire, sur plusieurs dizaines d’années, digne d’un roman ou d’un film, grâce à la passion et la ténacité d’un seul homme. En 1988, le maire de Haïfa de l’époque, Arié Gourel, rencontre le Rabbi de Lubavitch et celui-ci lui confie : « une des particularités de Haïfa est qu’il y a une mer et une vallée, et dans la vallée se trouvent des pierres précieuses et des perles. Le Tout-Puissant a fait une chose merveilleuse – il les a enterrés dans les profondeurs de la terre, dans les profondeurs des eaux.» (Traduit de l’hébreu).

Le maire de l’époque n’a certainement pas su quoi faire de cette confidence du Rabbi, il a fallu attendre des années pour qu’un certain  Avi Taub y prête toute son attention. Homme d’affaires religieux, il a pris très au sérieux cette prédiction du Rabbi et a dédié les vingt dernières années de sa vie à la recherche de pierres précieuses dans le fleuve de Kishon près de Haïfa et de ses alentours. Malheureusement, il n’a pas vu les fruits de son travail. 

Ses enfants ont décidé, après la mort de leur père, de continuer cette entreprise tous ensemble autour de leur maman. Les efforts ont enfin été fructueux, une mine de pierres précieuses a été trouvée : des granites, des spinelles,des zircons et des saphirs y ont été dégotés. Ils ont même découvert un rubis de 1,7 carat. Un nouveau minéral y a même été découvert par la compagnie minière de pierres précieuses Shefa Yamim de la famille Taub, dans une vallée sous le Mont Carmel, dont le nom est le carmeltazite. D’après Abraham Taub, le fils et le PDG de l’entreprise, si son apparence évoque le saphir, le mélange de minéraux qui constitue la pierre n’avait auparavant été observé que dans l’espace. De couleur sombre, il s’agit d’une pierre précieuse trouvée seulement en Israël pour l’instant. 

Plus rare que les diamants

La nouvelle a fait la une des médias en raison de la rareté du minéral. En effet, Abraham Taub pense que sa société a localisé sept ou huit filons potentiels de carmeltazite dans les roches volcaniques du Mont Carmel. Il serait plus rare que les diamants et sa structure cristalline le rend plus dur que le diamant. 

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.