fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Pinkhas : S’il vous plaît, dessine moi des étoiles… de David !

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

Partager

Le câprier prophétique

Nos Sages comparent le peuple juif au câprier, car même si l'on coupe les racines de l'arbuste, elles repoussent encore plus fortement. Des chercheurs israéliens ont remarqué que les câpriers situés dans la zone du Kotel dédiée aux femmes, donnent depuis quelques années des fruits, ça serait la première fois depuis des siècles.
Le câprier prophétique

Jérusalem, vieille ville, le Kotel…

Zoom sur un mur qui recueille tout au long de l’année larmes et prières, joies et supplications. L’homme y glisse entre ses pierres des petits bouts de papiers avec ses vœux, mais se glissent aussi entre elles, les racines de nombreuses variétés de plantes, plus de trente six selon les spécialistes, sept officiellement répertoriées : l’éphèdre , la Jusquiame dorée, la Podonosma, le Phagnalon rupestre, le Muflier, la Renouée, et la dernière qui se démarque des autres : le Câprier. En hébreu elle s’appelle Tsalaf, terme qui apparaît dans la Guemara, et dans la Michna elle est appelée capricine. 

 

Le câprier commun est une espèce d’arbrisseau méditerranéen de la famille des Capparaceae. Extrêmement robuste, le Câprier pousse sans difficulté dans des sols pauvres et caillouteux ou entre les roches des vieux murs. Elle a de longues tiges et ses grandes fleurs, très odorantes, ont une durée de vie très brève. La fleur est blanche avec le petit câpre à l’intérieur. 

Le Câprier est probablement la seule espèce arbustive capable d’offrir autant de qualités et d’usages : condiment en alimentation humaine, médecine traditionnelle, adaptation à la sécheresse, plante ornementale.

 

Résistant comme le peuple juif

Nos Sages comparent le peuple d’Israël au Câprier, résistant quoi qu’il arrive et qui parvient à survivre dans des conditions difficiles, malgré les épreuves et les tentatives de l’éradiquer de la surface de la terre. Le Câprier devient alors  un des symboles du peuple juif dont les racines, même si elles sont coupées, repoussent encore plus fort.

Rabbi Chimon Ben Lakich a dit : « Il y a trois espèces effrontées et audacieuses : Israël parmi les nations, le chien parmi les animaux et un coq parmi les volailles… et certains disent le Câprier parmi les arbres » (Beitsa, 25b)

 

Miracle et prophétie

Des chercheurs israéliens ont remarqué que les Câpriers situés dans la zone du Kotel dédiée aux femmes, donnent depuis quelques années des fruits, ce serait la première fois depuis des siècles. Rabbi Moshé Raisher a écrit, il y a plus de 500 ans, dans son livre Les portes de Jérusalem,  

« quand les fruits pousseront sur les pierres de la destruction, la rédemption commencera ». 

Autre chose surprenante, en 2002, des taches d’humidité sont apparues sur les pierres du Kotel, près de plantes nommées, Ephedra campylopoda (en hébreu : Sharbitane), deuxième plante plus fréquente, après le Câprier sur le mur sacré. Un phénomène qui a suscité une vive réaction  de la part des  médias et du public, la question était sur toutes les lèvres : 

« Comment se fait-il que le mur pleure ? ». Les scientifiques y ont répondu de manière cartésienne, en analysant la plante, ils ont conclu que du tronc courbé dégoulinait la sève sur les pierres du mur, ce qui expliquerait les traces d’humidité et la vision d’apparence mouillée, même pendant les mois d’été.

 

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.