fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Simha Lehaim ! 7/10 : les raisins de la mémoire…

Chabbat sur la lune ?

À la redécouverte de Chavouot

Qui sont les Bnei Noah ? Ces chrétiens qui respectent les 7 lois de Noah…

Israël : Terre de biodiversité

Le divorce juif ou la destruction d’un petit temple

Astrologie juive : Le signe des gémeaux – Qui se ressemble s’assemble

L’expression : » Le dernier dernier le préféré »

Le musée ANU, siège de la mémoire du peuple juif

Le don de la Torah, le jour d’après…

Partager

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

La psychologie juive offre des clés pour déchiffrer la complexité de l'esprit humain et emprunter le chemin vers le bien-être, en plaçant les quêtes spirituelles et existentielles au cœur de la santé mentale et émotionnelle.
psychologie juive

La psychologie juive, dans sa quête de comprendre l’essence de l’humanité et la raison d’être de l’existence, s’est souvent tournée vers les enseignements de figures emblématiques telles que le Rabbi de Loubavitch et le Baal Shem Tov. Ces maîtres spirituels ont offert des perspectives profondes sur la condition humaine, éclairant le but ultime de l’existence et les voies à suivre pour naviguer dans la complexité de l’âme humaine.

L’éducation et le développement personnel

Le Rabbi de Loubavitch, par exemple, était un ardent défenseur de l’importance de l’éducation[1] Conférence du Rav Yossef Itzhak Jacobson au congrès des éducateurs à Kfar ’Habad et du développement personnel, encourageant les individus à chercher un but dans chaque action et à voir au-delà de la surface des événements quotidiens pour percevoir une étincelle divine. Il enseignait que l’engagement dans des actes de bonté et d’étude pouvait transformer non seulement l’individu, mais également le monde entier. Cet accent mis sur la signification et le but trouve son écho dans la logothérapie de Viktor Frankl[2]Découvrir un sens à sa vie grâce à la logothérapie, Viktor Frankl et l’exploration plus approfondie de la quête de sens dans la vie, une composante essentielle du bien-être psychologique et spirituel.

La joie et le service divin

Le Baal Shem Tov, fondateur du mouvement hassidique, mettait l’accent, lui, sur la joie et le service divin comme moyens de transcender les luttes intérieures. Il enseignait que même les actes apparemment mineurs sont imprégnés de significations spirituelles et peuvent influencer la structure même de l’univers.

Ces Sages enseignent qu’à travers une introspection authentique et une relation vivante avec le divin, les individus peuvent trouver la force de surmonter leurs luttes intérieures. Leur sagesse s’harmonise avec les principes modernes de psychologie positive et de thérapies axées sur la pleine conscience et la croissance personnelle.

Les concepts introduits par ces géants spirituels offrent un cadre riche et nuancé pour la psychologie juive, permettant une application contemporaine de leurs insights. Cela implique une approche de la thérapie qui intègre la spiritualité, une exploration personnelle et une quête de sens, avec l’objectif de promouvoir non seulement la guérison, mais aussi une expansion de la conscience et une croissance personnelle durable.

Méditation et introspection

La psychologie juive reconnaît la complexité de la psyché humaine, où émotions, cognitions et spiritualité s’entrelacent. Cette perspective peut s’enrichir par le prisme des travaux sur l’intelligence émotionnelle, qui mettent en lumière la façon dont nos émotions influencent nos pensées et nos comportements et inversement. Les pratiques de méditation juive, comme la « Hitbodedout »[3]Likutey Moharan, Tome II, 25, Rabbi Nahman de Breslev, offrent un cadre pour le développement de l’intelligence émotionnelle, encourageant une introspection profonde et un dialogue intime avec le divin.

Thérapie comportementale

Le « Derekh Eretz »[4]Talmud de Babylone, Traité Berakhot peut être vu comme une préfiguration des approches contemporaines de la thérapie comportementale. Le respect des normes éthiques et la conduite morale dans la vie quotidienne sont des aspects qui pourraient être intégrés dans les thérapies visant à améliorer les interactions sociales et personnelles.

L’importance d’appartenir à un groupe

L’approche de la psychologie juive appliquée à la communauté se reflète dans sa compréhension de la « santé communautaire ». Les synagogues et les communautés juives ont souvent servi de systèmes de soutien, offrant un sentiment d’appartenance et de connexion. Cette dimension communautaire pourrait être explorée en parallèle avec les thérapies de groupe modernes, qui utilisent la force du groupe pour le soutien émotionnel et le changement comportemental.

L’expression par la parole

L’importance de la parole dans le judaïsme — que ce soit dans l’étude de la Torah ou dans la prière — résonne également avec les thérapies axées sur le dialogue, comme la thérapie cognitivo-comportementale ou la thérapie centrée sur la personne de Carl Rogers[5]Le développement de la personne, Carl Rogers . L’articulation de la pensée et de l’expression verbale dans le judaïsme est une pratique thérapeutique en soi, facilitant la clarification et la résolution des problèmes psychologiques.

Rituels, fêtes et étude des textes

De même, la tradition de l’étude et de l’interprétation continue des textes sacrés juifs peut être liée à l’apprentissage tout au long de la vie, une notion valorisée pour son rôle dans la préservation de la santé cognitive et le maintien de la vivacité intellectuelle. L’éthique de l’étude dans le judaïsme peut inspirer des interventions psychologiques qui promeuvent l’épanouissement intellectuel.

Nos rituels, avec leurs cycles annuels de fêtes et de jeûnes, offrent un cadre pour comprendre la régulation émotionnelle. La façon dont les rituels structurent le temps et les émotions peut être comparée aux techniques de gestion du stress qui cherchent à apporter ordre et prévisibilité dans la vie des individus.

Finalement, la psychologie juive, par sa richesse et sa diversité, propose une toile de fond unique pour l’élaboration de pratiques thérapeutiques qui sont à la fois enracinées dans une tradition millénaire et en résonance avec les enjeux psychologiques contemporains. Elle offre des clés pour déchiffrer la complexité de l’esprit humain et emprunter le chemin vers le bien-être, en plaçant les quêtes spirituelles et existentielles au cœur de la santé mentale et émotionnelle.

Références

Références
1 Conférence du Rav Yossef Itzhak Jacobson au congrès des éducateurs à Kfar ’Habad
2Découvrir un sens à sa vie grâce à la logothérapie, Viktor Frankl
3Likutey Moharan, Tome II, 25, Rabbi Nahman de Breslev
4Talmud de Babylone, Traité Berakhot
5Le développement de la personne, Carl Rogers

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.