fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

La Shoah : Comment l’enseigner aux enfants

Partager

Livre: « Une larme de Riwka » de Laurence Kleinberger

Une belle histoire d’amour lie la narratrice à sa mère, au crépuscule de sa vie. Un roman tendre qui oscille du rire aux larmes, de la mémoire à l’oubli, du dit aux non-dits.

Livre: "Une larme de Riwka" de Laurence Kleinberger

Dans ce quatrième roman, « Une larme de Riwka », Laurence Kleinberger fait œuvre de maturité. Tous les éléments éparpillés dans ses précédents récits déjantés trouvent ici leur centre de gravité. Cette « histoire d’oubli et de mémoire » raconte les derniers moments de sa mère, souffrant de la maladie d’Alzheimer. Efrat, un double de l’auteure, bourrée de remords, se voit contrainte de la placer dans un Ehpad, malgré la promesse faite jadis de ne jamais la mettre « dans une maison de vieux ». Heureusement, le frère d’Efrat habite tout près et lui rend  visite chaque jour  .

Dans de très courts chapitres , un peu à la manière d’un journal de bord, Laurence Kleinberger nous ouvre la porte de ce lieu tout neuf et clinquant où sa mère rejoint la section des malades d’Alzheimer. Elle décrit avec tendresse et de façon très vivante ses compagnons d’infortune, la vie aux limites du surréalisme qui s’y épanouit en toute liberté, sans se départir de son humour décapant – la politesse du désespoir, dit-on.

Elle nous ouvre peu à peu la porte de son cœur brisé, le sentiment d’impuissance, la solitude, la mélancolie, « les matins où elle n’a pas pied ». Dès l’enfance, elle a su qu’elle devait protéger, sauver sa mère si fragile. Cette petite fille qui vivait avec ses parents, Yehuda et Riwka, à Bruxelles en 1942, confiée seule à la nuit, lors de leur arrestation, à la recherche d’une famille qui voudrait bien la cacher. « Riwka en pleurs a pris sa fille dans ses bras. Maman m’a dit : « j’ai senti couler sur mon visage une larme de ma mère » se souvient Efrat, les yeux bordés de larmes.

Une larme – puissante parce que minuscule, image d’une transmission.

L’année de ses 90 ans, un palier est franchi, la vieille dame rejoint l’Unité des grands dépendants. Covid oblige, les pensionnaires sont confinés à plusieurs reprises entre les quatre murs de leurs chambres. Efrat prend un congé sans solde et passe des semaines enfermée avec sa mère pour encore sauver « la petite fille juive pourchassée, cachée, unique survivante de sa famille ». Elle a obtenu l’autorisation du personnel dévoué de l’Ehpad et par sa présence, elle réussit à la maintenir en vie.

Un jour pourtant …

« Maman est morte il y a déjà presque un mois. J’arrive à l’écrire, je pourrais l’écrire partout, sur des pages blanches, sur les murs, je peux l’écrire à l’infini. Mais je n’arrive toujours pas à le dire », ainsi s’achève « Une larme de Riwka », cette longue et Une belle histoire d’amour lie la narratrice à sa mère, au crépuscule de sa vie. Un roman tendre qui oscille du rire aux larmes, de la mémoire à l’oubli, du dit aux non-dits.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.