fbpx
Yedia, partager le savoir
Les plus populaires

Forts, ensemble et unis : Israël se mobilise

Palestine : Histoire d’un concept sensible

Le Tsitsit, réceptacle de la lumière divine

Le courage des femmes de la Bible durant les guerres

Les livres qui parlent aux enfants israéliens de la guerre…

Les plus belles chansons israéliennes écrites depuis le 7 Octobre 2023

Le Hamas en 3 1/2 minutes

Emmanuel Moreno : la grandeur d’un héros

Le bitahon et la ishtadlout : l’équilibre entre la confiance en D.ieu et l’effort personnel

Chanson : Hannan Ben Ari  »Amen Al HaYeladim »

Partager

IN ABSENTIA Raphaël Jerusalmy

Raphaël Jerusalmy, lauréat Israélien du Prix littéraire de la Wizo 2023 pour le saisissant roman « In Absentia » accompagne son exploit littéraire d’une réflexion pertinente sur la représentation de la Shoah à travers la fiction.
IN ABSENTIA

« N’est-ce pas une solution de facilité de prendre ces grands drames, ces grandes mises en scène de l’histoire? », s’était interrogé l’auteur durant la gestation du roman, pour conclure : « Je suis convaincu de la nécessité de ne jamais cesser d’écrire des romans à propos de la Shoah. »

C’est en visitant le seul camp de concentration ouvert en France par le IIIème Reich, au Struthof, en Alsace, que Raphaël Jerusalmy a pris connaissance d’une macabre découverte, révélée grâce à la ténacité du journaliste allemand Hans-Joachim Lang[1]Hans-Joachim Lang, Die Namen der nummer, Hoffmann und Campe, 2004. Publié en français aux Presses universitaires de Strasbourg en 2018 : Des noms derrière des numéros. L’identification des 86 … Continue reading. Le 2 août 1943, 86 personnes en provenance d’Auschwitz furent livrées vivantes avec l’accord d’Himmler, au camp du Struthof, à la demande du Pr August Hirt, le médecin du camp, pour parfaire sa collection de squelettes à des fins de recherches.

Partant de là, l’écrivain entrelace les destinées de deux hommes, victimes de l’oppression nazie, lesquels parviennent à « s’absenter » des contingences atroces dans lesquelles ils sont piégés. Paul Bernstein, collectionneur d’art, proche des grandes figures artistiques du Paris d’alors, s’étourdit dans les mondanités et la drogue, jusqu’à sa déportation à Auschwitz. Pierre Delmain, un écrivain communiste, interné comme prisonnier politique au Struthof, y survit car on lui confie la tâche d’achever les déportés agonisants en les étranglant de ses mains.

Résistant à l’horreur de la situation, il offre au mourant, le plus souvent désireux de quitter ce monde, un dernier regard plein d’humanité. Les 86 hommes et femmes destinés à la collection du médecin du camp rendent leur dernier souffle entre ses mains. Parmi eux, Paul Bernstein. Pour tenir, Pierre Delmain « s’absente » dans le rêve d’un roman à venir qui se déroule loin dans le temps, en Terre sainte, grâce auquel il tient le coup.

Après la Libération, il se donne pour mission de se remémorer les visages et les noms des victimes et porte le lourd fardeau d’être leur stèle. « In Absentia » est un roman fort qui résonne en nous longtemps après sa lecture.



Références

Références
1Hans-Joachim Lang, Die Namen der nummer, Hoffmann und Campe, 2004. Publié en français aux Presses universitaires de Strasbourg en 2018 : Des noms derrière des numéros. L’identification des 86 victimes d’un crime nazi. Une enquête.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.