fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Instants d’humanité : La musique doit continuer

Le mystère des cornes du Moïse de Michel-Ange

Le sens de l’hospitalité juive : portraits de deux héritiers d’Avraham

Les chênes d’Israël

« Nos héros du 7 octobre » : histoires vraies racontées aux enfants

Jeux Olympiques 2024 : Attention ! Antisémitisme renaissant

Le Maharal de Prague créateur du Golem, l’être d’argile

Une lumière s’éteint…hommage au prix Nobel Kahneman

Le signe astrologique du poisson

L’histoire méconnue et tragique des juifs de Libye

Partager

Poésie : L’Hatikva, le champ de l’espérance

Qui n’a pas eu la larme à l’œil en écoutant l’hymne de l’État d’Israël ? C’est le poète Naftali Hertz Imbert, originaire de Galicie, qui a composé ce chant émouvant, et les paroles bouleversantes sont de Samuel Cohen, poète de Rishon Le Tsyon
L'Hatikva : l'hymne de l'Etat d'Israël

 

Qui n’a pas eu la larme à l’œil en écoutant l’hymne de l’État d’Israël ? C’est le poète Naftali Hertz Imbert, originaire de Galicie, qui a composé ce chant émouvant. L’origine de la mélodie a souvent été attribuée à la Moldau de Smetana qui a été elle-même inspirée par de nombreuses mélodies d’Europe de l’Est. Pourtant, on pense surtout que l’inspiration du compositeur de la mélodie, Samuel Cohen, habitant de Rishon LeZyon, vient d’une prière sépharade du XVe siècle appelée « la prière de la Rosée » — « birkat ha Tal ».

Le chant a été officiellement nommé hymne national de l’Organisation sioniste mondiale en 1933, puis hymne de l’État d’Israël en 1948. On retiendra ce concert exceptionnel, en 1967 au Mont Scopus, où l’orchestre philharmonique d’Israël jouera la Hatikva, dirigée par le célèbre chef d’orchestre Léonard Bernstein et jouée par le virtuose Isaac Stern. Puis, pour les 30 ans de l’État d’Israël, Barbara Streisand la chantera en Duplex avec Golda Meir, alors Premier ministre de l’État d’Israël.

כל עוד בלבב פנימהKol ʿod ba-levav penimah
נפש יהודי הומיהNefesh yehudi homiyah
ולפאתי מזרח קדימהUlfa’atey mizraḥ qadimah
עין לציון צופיהʿAyin le-tsion tsofiyah
עוד לא אבדה תקותנוʿOd lo avdah tiqvatenu
התקוה בת שנות אלפיםHatiqvah bat shnot alpayim
להיות עם חופשי בארצנוLihyot ʿam ḥofshi be-artsenu
ארץ ציון וירושליםErets Tsion vi-Yerushalayim

Aussi longtemps qu’en nos cœurs,

Vibrera l’âme juive,

Et tournée vers l’Orient

Aspirera à Sion,

Notre espoir n’est pas vain,

Espérance bimillénaire,

D’être un peuple libre sur notre terre,

Le pays de Sion et Jérusalem.

https://www.youtube.com/watch?v=1G-remSyeo0  Concert en 1967 Mont Scopus

https://www.youtube.com/watch?v=8uPHaioopKM  Barbara Streisand avec Golda meir

https://www.youtube.com/watch?v=TOMvOfH4nXk version francaise de Renée Lebas

 

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.