fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

La Shoah : Comment l’enseigner aux enfants

Partager

Au-delà de la survie : Le courage des femmes à Auschwitz-Birkenau

Dans ce livre poignant Chochana Boukhobza donne vie aux récits des survivantes et aux minutes des procès post-Seconde Guerre Mondiale révélant le combat quotidien de ces femmes courageuses de 1942 à 1945. De secrétaires déterminées à sauver des vies au risque de la leur, à médecins refusant les expérimentations inhumaines des nazis, ces femmes ont défié l'horreur avec dignité, courage et résilience. À travers sept années de recherche dans les archives de la Shoah et des centaines de témoignages l'auteure, que l’on ne présente plus, offre un hommage vibrant à ces héroïnes oubliées unissant leur mémoire dans un hymne à la liberté et à la résistance face à la barbarie.
Livre : Les femmes d’Auschwitz-Birkenau de Shoshana Boukhobza

« Auschwitz est ce lieu où l’on apprend à douter de l’humanité. » Primo Lévi

Dans son ouvrage captivant, « Les femmes d’Auschwitz-Birkenau », Chochana Boukhobza nous plonge au cœur de l’horreur de la Seconde Guerre mondiale, en rendant hommage au courage et à la résilience des femmes détenues dans les camps de concentration nazis. 

À travers une recherche minutieuse et des centaines de témoignages excavés de manière inédite, l’auteure donne vie aux récits poignants des survivantes, révélant leur lutte quotidienne au coeur de la « solution finale » pour la dignité et la liberté de 1942 à 1945.

Du rôle crucial des secrétaires déterminées à sauver des vies au péril de la leur, aux médecins héroïques refusant les expérimentations inhumaines des nazis, chaque page de cet ouvrage est un témoignage vibrant de la résistance face à la barbarie. 

Un résistance qui s’exprime quotidiennement par des prises de risques, des sacrifices, des actes de bravoure, des élans d’héroïsme comme celui de la danseuse Francesca Mann qui, en route pour la chambre en gaz, refuse de se déshabiller puis se jette sur le Rapportführer du camp des hommes Josef Schillinger, sadique redouté car brutal et aimant voir la souffrance des prisonniers, lui subtilise son revolver, le tue avant de blesser un autre SS pour finalement être abattue. L’incident provoque un tumulte dans le camp et la mort de Schillinger est accueillie avec joie par les détenus marquant un soulagement momentané dans l’atmosphère infernale du camp.

Chochana Boukhobza met en lumière une nouvelle facette des conditions inhumaines auxquelles étaient confrontées les détenues, soulignant les actes de courage et de solidarité qui ont émergé malgré tout au milieu de l’horreur orchestrée notamment par l’effroyable Josef Mengele.

En explorant les efforts de résistance au sein du camp pour protéger les prisonnières des atrocités médicales, l’auteure expose également les dilemmes moraux auxquels étaient confrontés les médecins forcés de participer à ces horreurs. À travers le récit de la vie quotidienne dans les camps, Chochana Boukhobza illustre la persistance de l’espoir coûte que coûte et de la dignité humaine même dans les circonstances les plus sombres.

En parallèle, les détails poignants fournis par le juge Jan Sehn (avocat polonais et juge d’instruction de 1945 à 1947 membre de la Commission d’enquête sur les crimes de guerre nazis) sur l’état catastrophique de l’hôpital du camp d’ « Auschwitz 6 » offrent un nouvel aperçu saisissant de la souffrance endurée par les détenues. Ces exemples concrets renforcent ce récit émouvant, offrant un témoignage poignant de l’horreur quotidienne vécue dans les camps de concentration.

« Les femmes d’Auschwitz-Birkenau » est bien plus qu’un simple récit historique. C’est un hommage vibrant à la force, à la résilience et à la dignité des femmes qui ont lutté pour leur survie et leur liberté dans l’enfer de l’Holocauste. 

 

Après Eugen Kogon, Jean-Claude Pressac, Robert Jay Lifton, Christopher R. Browning ou encore Raul Hilberg, Chochana Boukhobza réussit à unir la mémoire de ces héroïnes trop méconnues dans un hymne à la liberté et à la résistance, laissant une empreinte indélébile dans l’histoire de l’Humanité.

 

« Les femmes d’Auschwitz-Birkenau ‘’ Chochana Boukhobza »

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.