fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

La Shoah : Comment l’enseigner aux enfants

Partager

La balade à travers le temps d’Henri Raczymov : « L’arrière-saison des lucioles »

Henri Raczymov, qui exerce sa plus plume depuis près de cinquante ans, prend conscience du temps qui passe. Dans « L’arrière-saison des lucioles », il nous entraîne dans une balade à travers le monde littéraire qu’il voudrait ne pas voir oublié, à travers le monde juif révolu du quartier de Belleville où il a vécu. Avec une plume élégante teintée d’auto-dérision il évoque son lien à la judéité. Un récit très personnel qui résonne en chacun de nous
La balade à travers le temps d'Henri Raczymov : "L’arrière-saison des lucioles"

Dans L’arrière-saison des lucioles, Henri Raczymov, romancier, essayiste, journaliste, active sa carte-mémoire pour retracer les chemins de traverse d’un parcours littéraire au long cours, dans Paris et dans le temps.

Jeune écrivain en devenir, l’auteur a d’abord évolué dans l’entourage d’un petit groupe formé par l’éditeur Georges Lambrichs autour de sa collection « Le Chemin », lequel recevait chez lui chaque mercredi des personnalités du paysage littéraire parisien, d’alors. Raczymov évoque cette figure singulière et ceux qu’il a fréquentés, qui l’ont nourri intellectuellement. Nous sommes au seuil de mai 68, l’année de ses vingt ans. Comment un Juif, fils de communiste, pouvait-il ne pas se laisser emporter par le courant ? Pour finalement marquer le pas : « Nous étions des trentenaires qui revenions de nos gauchismes respectifs, illusoirement lyriques, de la précédente décennie. Nous avions le sentiment de renouer avec le monde de nos pères. »

Le chemin de traverse bifurque vers le quartier de Belleville-Ménilmontant où ses grands-parents, venus de Pologne, s’étaient établis il y a tout juste cent ans. Un quartier entièrement détruit, jusque dans le tracé des rues. Henri, le petit Juif de Belleville « né au milieu des machines à coudres et des débris de tissus », livre ses regrets pour son père, Étienne, combattant de la FTP-MOI, « l’absent », « le mort qui n’est pas mort » et qu’il entrevoit aujourd’hui dans le reflet de son visage.

Il revient sur le passé communiste des ouvriers juifs qui tenaient leurs réunions de cellule rue des Couronnes. Quand la Guerre des Six jours, en juin 1967, déclencha un sursaut : « Ce fut la conscience que la menace qui pesait ces jours-là sur Israël rejouait un drame dont le dénouement aurait pu être fatal. » Henri Raczymov a vécu de nombreuses aventures littéraires, notamment celle de la revue Traces, dirigée par Luc Rosenzweig, à laquelle ont contribué de nombreux intellectuels et écrivains  voués à l’écriture de nos mémoires diasporisées. Il s’agissait de définir une littérature juive dans une langue non juive non sans d’âpres débats. Chemin faisant, il rencontra le yiddish, la langue, la littérature, la musique, les chansons, et devint traducteur.

Dans ses pérégrinations aux couleurs sépia, au ton mélancolique et à l’humour en demi-teinte, Henri Raczymov veille à maintenir le souvenir de celles et ceux qui peuplent sont petit cimetière personnel et tombés dans l’oubli. « Ces gens dont l’absence vous dit que le monde qui vous entoure n’est plus exactement le même et n’a plus la même saveur. » Aussi évoque-t-il ces lucioles dans ce livre qui lui survivra peut-être, et leur mémoire avec. La littérature comme consolation.

L’arrière-saison des lucioles, Henri Raczymov, éditions de L’Antilope.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.