fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Pinkhas : S’il vous plaît, dessine moi des étoiles… de David !

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

Partager

Naomie ou la fidélité féminine

Naomie est la belle mère de Ruth la Moabite qui deviendra l'ancêtre du Roi David. Leur relation est un modèle de bienveillance et d’attachement. Le prénom Naomie vient de la racine Na’am, qui veut dire agréable.
Naomie ou la fidélité féminine

Naomie était la femme d’Élimélech, homme riche de la région. À la suite d’une grande famine en Judée, Élimélech, sa femme et ses fils, Mahlon et Chilion ont quitté Bethléhem pour s’installer à Moab. Durant ces dix années passées à Moab, Naomie a perdu son mari et ses deux enfants. Elle a également perdu sa richesse.

Devenue indigente, elle décide de retourner dans sa ville natale, elle supplie ses deux belles-filles Ruth et Orpah de rester à Moab, de ne pas la suivre « Allez, retournez chacune vers votre maison maternelle. Puisse D.ieu vous traiter avec bonté, comme vous avez agi avec bonté avec moi ».

Orpah s’en va, mais Ruth reste. Bien que Naomie fait tout pour l’en dissuader, la décision irrévocable de Ruth est de rester auprès d’elle, décidant non seulement de la suivre mais de se lier à son peuple, «car où tu iras, j’irai, et où tu demeureras, je demeurerai : ton peuple sera mon peuple, et ton D.ieu sera mon D.ieu. Là où tu mourras, je mourrai et j’y serai enterrée ».

Réalisant à quel point la décision de Ruth était inébranlable, elle commence à lui enseigner les lois des convertis.  De retour dans sa ville natale, ce fut un moment à la fois heureux et humiliant. Quel y serait l’accueil de ceux qui l’ont vue partir ? Naomie est face à tous les anciens du village. Elle résume son triste parcours et leur dit : « Ne m’appelez pas Naomi  (mes douceurs), appelez-moi Mara (amère) ; car le Tout-puissant m’a remplie d’amertume » (Ruth 1, 20).

Naomie est dérivé du prénom Noam avec l’ajout du suffixe -i. La racine na’am est également connue en hébreu par les mots na’im et naimout et par le verbe na’am qui signifie « agréable ». Le prénom Naomie induit des notions de bienveillance et de douceur, envers ceux qui l’entoure.

Certains prénoms sont dérivés de la racine Naam :Naamah, Naaman, Ahinoam et Ebinam et les nouveaux prénoms largement  utilisés aujourd’hui comme Noam, Elinoam et Naimah.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.