fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Pinkhas : S’il vous plaît, dessine moi des étoiles… de David !

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

Partager

Le prénom Hannah ou la prière du coeur

Grâce au personnage biblique de Hannah, nous apprenons les fondements de la prière juive.
Le prénom Hannah

La Haftara (lecture tirée des Prophètes) du premier jour de Rosh Hashana nous relate l’histoire de Hannah.

Hannah est l’une des sept prophétesse de la bible[1]Le peuple d’Israël comptait 1 200 000 prophètes (hommes et femmes) qui ne sont pas tous mentionnés dans la bible.. Elle est l’épouse d’Elkana et deviendra la mère du prophète Samuel. L’origine du nom d’Hannah réside dans les mots : Chen (חן) et D.ieu (ה), ce qui signifie que D.ieu l’a favorisée, a eu pitié d’elle et a répondu à ses prières.

 

Le pacte

Grâce à Hannah, à sa souffrance personnelle, celle de ne pas réussir à enfanter, nous apprenons les fondements de la prière. À deux reprises, ses prières sont mentionnées dans le livre de Samuel. Elles ont laissé une marque significative sur le caractère de la prière juive jusqu’à ce jour. Hannah était stérile et n’arrivait pas à concevoir, elle se rendit au sanctuaire de Shilo pour y prier. À l’époque le Temple n’était pas encore construit.  Les versets décrivent plusieurs étapes de cette supplication : tout d’abord, elle pria, elle pleura et ensuite, elle fit un vœu, une promesse, un pacte avec D.ieu : s’il lui accordait le mérite d’avoir un enfant, celui-ci lui serait consacré. Elle ne se contenta pas de prier et de supplier pour obtenir quelque chose du Maître de l’univers, même s’il est le seul à pouvoir lui offrir. Elle  fit un pacte avec lui, un néder, unique en son genre par rapport à ceux que l’on peut lire dans le texte biblique.

Le pacte est le signe que l’on peut offrir quelque chose à notre interlocuteur dont il a besoin, c’est un échange. Hannah combine les deux actions, elle prie et fait un pacte. Elle est prête à donner ce pour quoi elle prie. Elle fait preuve de don absolu. 

« Hannah parlait en elle-même ; on voyait seulement remuer ses lèvres, mais on n’entendait pas sa voix. » dit le verset.

Les Sages en ont déduit les règles halakhiques suivantes sur la prière de la Amida : ne pas prier à voix haute, mais murmurer les mots qu’il faudra bien prononcer, prier avec intention et concentration, ne pas se contenter de réciter un texte et règle plus étonnante, ne pas prier en ayant bu de l’alcool. 

En effet, Hannah priait si intensément que l’on pouvait l’entendre marmonner,  le grand prêtre qui était présent dans le sanctuaire pensait qu’elle était ivre  et lui a fait d’injustes remontrances.

 

La seconde prière de Hannah

La prière de Hannah fut entendue, elle eut un fils, qu’elle nomma Samuel. Nos Sages nous disent que Samuel fut conçu à Rosh Hashana. Elle retourna prier avec joie et ferveur au sanctuaire pour remercier D.ieu. Du modèle de cette prière, nos Sages nous incitent à dire la Amida (les 18 bénédictions appelées le Shmona Essre) debout et non assis. 

Hannah a su se tourner dans son malheur vers celui qui pouvait l’aider, elle a exprimé une prière incluant la demande, le pacte et le don. Une prière sincère, où elle a épanché son cœur devant D.ieu. Le pacte a été accompli. Elle a consacré son fils au service de D.ieu, il fut élevé par Éli et les prêtres . Samuel grandit et devient l’un des plus grands prophètes d’Israël.

 

Références

Références
1Le peuple d’Israël comptait 1 200 000 prophètes (hommes et femmes) qui ne sont pas tous mentionnés dans la bible.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.