fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Simha Lehaim ! 7/10 : les raisins de la mémoire…

Chabbat sur la lune ?

À la redécouverte de Chavouot

Qui sont les Bnei Noah ? Ces chrétiens qui respectent les 7 lois de Noah…

Israël : Terre de biodiversité

Le divorce juif ou la destruction d’un petit temple

Astrologie juive : Le signe des gémeaux – Qui se ressemble s’assemble

L’expression : » Le dernier dernier le préféré »

Le musée ANU, siège de la mémoire du peuple juif

Le don de la Torah, le jour d’après…

Partager

Jacob et Israël : deux prénoms pour un seul homme

Jacob ne change pas de prénom, comme l’ont fait Abraham et Sarah, afin de changer de destinée : il en reçoit un de plus. Il s’appellera parfois Jacob, d’autre fois Israël. On apprend ainsi qu’il a deux rôles à remplir.
Jacob et Israël : 2 prénoms pour 1 seul homme

Jacob le patriarche est une figure biblique fondamentale. Son nom figure dans la formule évocatrice lorsque l’on parle du D.ieu du peuple juif, nous disons : « Le D.ieu d’Abraham, d’Isaac et de Jacob. »

Jacob est un personnage charnière, puisqu’il se situe entre deux moments de l’histoire : celle où son grand-père Abraham, alors sans descendance, a reçu la promesse de D.ieu d’avoir une longue postérité et celle de la naissance de ses douze fils qui constitueront les douze tribus d’Israël.

 

Alors pourquoi deux prénoms pour un seul personnage ?

Le passage, dans le texte biblique, qui évoque l’ajout d’un second prénom est celui du combat de Jacob avec un personnage mystérieux que l’on identifie souvent comme un ange. Reprenons les faits du Livre de la Genèse, Chapitre 32 : après avoir fait passer femmes et enfants de l’autre côté du fleuve, Jacob se retrouve seul. Il va être confronté à un être mystérieux contre lequel il va lutter toute la nuit jusqu’à l’aube.

Celui-ci le blesse à la hanche mais Jacob n’abandonne pas le combat. Son adversaire doit s’enfuir au lever du jour mais Jacob, pour le libérer, lui réclame en échange une bénédiction… au lieu de cela, il reçoit un nouveau prénom : « Et ton nom ne sera plus Jacob. Israël sera désormais ton nom parce que tu as lutté avec des anges, et tu l’as emporté. » (Genèse 32,29).

Jacob est donc gratifié subitement d’un nouveau prénom lourd de sens. Il demande en retour celui de son adversaire qui refusera de le lui dévoiler.
Situation nouvelle, car Jacob ne change pas de prénom, comme l’ont fait Abraham et Sarah, afin de changer de destinée : il en reçoit un de plus. Il s’appellera parfois Jacob, d’autre fois Israël. On apprend ainsi qu’il a deux rôles à remplir. Un commentaire de la Hassidout nous apprend que les noms « Jacob » et « Israël » désignent deux stades du service divin, tous deux nécessaires en des temps différents. Ces deux stades appartiennent à deux niveaux dans l’âme divine.

Quel est le sens du prénom Israël ?

Si l’on décompose le mot en deux parties, on trouve l’expression « Yashar-El » — אל ישר — qui veut dire « droit vers D.ieu » ou « D.ieu est droit ».

De plus, le mot Israël est l’acronyme des prénoms des quatre mères et des trois pères fondateurs du peuple juif.

  • יצחק, יעקוב Itshak, Yaakov
  • שרה Sarah
  • רבקה, רחל Rivka, Rahel
  • אברהם Avraham
  • לאה Léa

Pourquoi Israël ?

Israël désigne une identité qui témoigne d’une relation très profonde entre l’homme et son Créateur. Tout d’abord, un rapport direct à D.ieu qui est le sens littéral du mot : l’homme s’adresse à lui, entretient même des discussions comme on peut le voir dans différents épisodes du texte biblique et dans l’histoire du combat de Jacob avec cette mystérieuse créature. On comprend que l’homme n’est pas mu par une soumission servile et avilissante à D.ieu mais peut même lutter au corps à corps avec lui.

Israël désignera ensuite une grande nation : les Bnei Israël — les fils d’Israël.
Israël est aussi le nom d’un territoire : « Eretz Israël » — la terre d’Israël — donnée par D.ieu à son peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

En savoir plus sur Yedia.org

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading