fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Simha Lehaim ! 7/10 : les raisins de la mémoire…

Chabbat sur la lune ?

À la redécouverte de Chavouot

Qui sont les Bnei Noah ? Ces chrétiens qui respectent les 7 lois de Noah…

Israël : Terre de biodiversité

Le divorce juif ou la destruction d’un petit temple

Astrologie juive : Le signe des gémeaux – Qui se ressemble s’assemble

L’expression : » Le dernier dernier le préféré »

Le musée ANU, siège de la mémoire du peuple juif

Le don de la Torah, le jour d’après…

Partager

Aleph : La lettre de l’Unité

Le secret des lettres hébraïques: commençons par la première lettre de l'alphabet : Aleph
Aleph : La lettre de l'Unité

Aleph est la première lettre de l’alphabet hébraïque, qui comporte 22 lettres, dont chacune constitue un idéogramme, un dessin symbolisant un ou plusieurs concepts.

En plus de l’aspect phonétique et graphique, chaque lettre possède une valeur numérique appelée Guématria. Aleph a pour valeur numérique le chiffre 1, celui de l’unité, de l’indivision, du Tout.

Les lettres hébraïques sont distinguées par différents paliers phonétiques articulatoires : de la gorge jusqu’aux lèvres. Le son est alors différent.

Le son aleph est un son guttural qui vient du point le plus profond de la gorge.

Pourtant, il ne se prononce pas lorsqu’il est dans un mot : il incarne le silence.

Aleph vient du mot « Eleph » qui, en cananéen, signifie taureau, animal dont on reconnaît la forme dans son écriture antique : une tête de bœuf avec ses cornes, symbole de puissance.

On peut voir l’évolution graphique de la lettre d’un point de vue scriptural en quatre étapes.

La lettre Aleph est composée de deux lettres Yod, l’une pointant vers le ciel, l’autre vers la terre, jointes entre elles par la lettre Vav.

La valeur numérique de ces trois lettres — 10 + 10 + 6 = 26 — est égale à celle du nom du divin.

Symbole de l’équilibre entre le spirituel et le matériel, le passé et l’avenir, le Aleph évoque le commencement, le début de la pensée, tout le potentiel de la création en voie de se déployer.

Aleph correspond à la lettre A de la plupart des alphabets anciens (phénicien, araméen, grec, latin) et actuels. Elle a donné le mot « alphabet ».

Selon la tradition juive (Midrach Raba 1- versets 18,31), c’est par la langue hébraïque que D.ieu a créé l’univers. Le Sefer Yetsirah — « le livre de la création » —, attribué au patriarche Abraham, relate la formation du monde au moyen des lettres de l’alphabet hébraïque et de leurs combinaisons.

La suite ?

ELLE SE REGARDE SUR YOUTUBE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

En savoir plus sur Yedia.org

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading