fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Simha Lehaim ! 7/10 : les raisins de la mémoire…

Chabbat sur la lune ?

À la redécouverte de Chavouot

Qui sont les Bnei Noah ? Ces chrétiens qui respectent les 7 lois de Noah…

Israël : Terre de biodiversité

Le divorce juif ou la destruction d’un petit temple

Astrologie juive : Le signe des gémeaux – Qui se ressemble s’assemble

L’expression : » Le dernier dernier le préféré »

Le musée ANU, siège de la mémoire du peuple juif

Le don de la Torah, le jour d’après…

Partager

La Brit Mila ou l’alliance vers la perfection

La Brit Mila, circoncision en français, est un commandement positif pratiqué avec ferveur par la plupart des membres du peuple juif et ce, quel que soit leur degré de religiosité. Cet enthousiasme pour une pratique a priori difficile ne peut manquer de nous interpeller… Pourquoi fait-on la Brit Mila ? Quelle est la profondeur spirituelle qui se cache derrière ce qui apparaît comme un simple acte chirurgical ? En quoi nos Patriarches ont-ils ouvert la voie ?
La Brit Mila ou l’alliance vers la perfection

Le parcours d’Avraham

Notre patriarche Avraham a été le premier homme à exécuter ce commandement positif de la Torah, suite à un ordre divin (Béréchit 17, 9-14),à l’âge de 99 ans. Avraham est un briseur d’idoles, au sens littéral du terme, et son père qui était marchand d’idoles, l’a découvert à ses dépens… 

La mise en scène de cet épisode rapportée par nos Sages nous permet d’apporter un éclairage sur la personnalité exceptionnelle d’Avraham, briseur d’idées reçues. Cette personnalité lui a permis de découvrir le Créateur de l’univers dans un monde qui baignait dans l’idolâtrie. Le commandement de la Brit Mila, arrivé en fin de parcours, est à considérer comme un aboutissement. 

Mais justement, que signifie cette expression « Brit Mila » ? Il s’agit de deux mots juxtaposés qui signifient littéralement l’alliance de la circoncision. Il s’agit donc ici d’une alliance ; comme toute alliance, elle engage fortement les deux parties. D.ieu promet à Avraham une grande descendance ainsi qu’une forte proximité spirituelle, aussi bien envers lui qu’envers ses descendants. Il lui promet également la terre d’Israël, à lui ainsi qu’à ses descendants. En échange, D.ieu lui demande de circoncire tout mâle à l’âge de huit jours.

Pourquoi la circoncision ?

La circoncision est un acte chirurgical qui consiste à ôter le prépuce. Prépuce se dit en hébreu orla, ce qu’on peut traduire par excroissance. Le Midrach Tan’houma nous révèle qu’il existe cinq types d’excroissances. Sur ces cinq types d’excroissance, quatre concernent l’homme et une concerne l’arbre fruitier. Excroissance n’étant pas forcément à prendre ici au sens littéral, mais au sens plus large d’obturation, au sens propre comme au sens figuré. 

Il existe une orla de l’oreille, comme il est dit dans Yirméyahou (6,10) : « À qui parlerai-je… pour qu’ils écoutent ? Voici que leur oreille est obtuse » ; la orla du cœur, ainsi qu’il est mentionné dans Dévarim (10,16) : « Vous circoncirez l’excroissance de votre cœur » ; la orla du langage, comme il est dit dans Chémot (6,12) : « Moché parla devant D.ieu en ces termes : de fait, les fils d’Israël ne m’ont pas écouté. Comment Pharaon m’écouterait-il alors que je m’exprime avec difficulté ? ». La quatrième excroissance est bien évidemment le prépuce, comme cela apparaît dans le verset (Béréchit 17,11) : « Vous retrancherez l’excroissance de votre chair ».

De ces différentes sortes d’orla, il apparaît que l’excroissance constitue une fermeture, une difficulté à percevoir le message divin. Cela constitue pour nous une précieuse indication sur le sens de cette injonction divine. Cela voudrait dire que l’acte de la circoncision, au-delà de son aspect médical, nous permettrait d’enlever un voile et de nous rapprocher du divin. 

Du point de vue de la loi

Au niveau législatif, la circoncision est le commandement positif le plus important de la Torah, ainsi qu’il apparaît dans le Choul’han Aroukh, l’œuvre de référence de la loi juive, compilée par Rabbi Yossef Karo. C’est un commandement positif pour le père de circoncire son fils. Il s’agit du seul commandement positif, avec la non-consommation volontaire du sacrifice pascal, qui non-accompli engendre la peine de retranchement du peuple, comme l’explique le verset (Béréchit 17,14) : « Un mâle incirconcis qui ne circoncira pas la chair de son excroissance, cette personne sera retranchée de son peuple ; elle a annulé mon alliance ». 

La circoncision, une nouveauté ?

L’injonction divine que reçoit Avraham concernant la circoncision apparaît, à son époque, comme une nouveauté absolue. Cependant, nos Sages nous révèlent que tel n’est pas le cas. Le premier homme a été créé sans prépuce,  d’une perfection physique indéniable. Se pose alors la question de savoir pourquoi tous les descendants du premier homme, à savoir l’humanité entière, naissent, à de rares exceptions près, pourvus d’un prépuce. La raison en est liée à la faute originelle. Après avoir consommé du fruit défendu, le premier homme se trouva affublé d’un prépuce, marque de l’ emprise du penchant au mal sur sa personne. Cette nouvelle configuration physique se transmettrait désormais à tous ses descendants. Nous comprenons mieux ainsi l’injonction divine de la circoncision telle qu’elle a été transmise à Avraham. Il s’agit d’un retour à la perfection première. Avraham s’est distingué par sa quête insatiable de vérité qui l’a amené au sommet de la perfection spirituelle, celle  accessible à l’humain.

Conclusion

L’alliance de la circoncision entre D.ieu et Avraham  est pour nous un rappel. L’homme nait imparfait et son imperfection physique n’est qu’un reflet de son imperfection morale. L’exemple d’Avraham est un rappel permanent de l’exigence éthique qui doit être la nôtre. L’attachement si grand du peuple juif à ce commandement est une note d’espoir pour l’humanité.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.