fbpx
Yedia, partager le savoir
Rechercher
Les plus populaires

Podcast : 49

Podcast : la traversée

Ces Justes qui se sont levés pour Israël : Le Dr Adélaïde Hautval : ni juive, ni résistante, tout simplement humaine

Françoise Giroud, toute sa vie loin du judaïsme

La psychologie juive : carrefour entre spiritualité et psyché

Haïm Yossef David Azoulay — le ’HIDA (1724-1806) — 300e anniversaire

Laissez-nous grandir en paix !

« Notre seule arme, c’est de rester en vie » – Livre : La sage-femme d’Auschwitz

Yom Haatsmaout : Comment se réjouir lorsque tout un peuple souffre ?

La Shoah : Comment l’enseigner aux enfants

Partager

« Dans l’histoire juive, la coïncidence n’existe pas. » Elie Wiesel

Des coïncidences, des miracles même, se produisent tous les jours. Ils apparaissent et apportent avec eux leur lot d’occasions et d’opportunités, puis disparaissent. Et pourtant, Elie Wiesel, dans ses mémoires, écrit : « Dans l'histoire juive, la coïncidence n'existe pas. » Si nous sommes d’accord pour dire que ces phénomènes existent, puisque nous les vivons, que veut donc dire Elie Wiesel ?
« Dans l’histoire juive, la coïncidence n’existe pas. » Elie Wiesel

Des coïncidences, des miracles même, se produisent tous les jours. Ils apparaissent et apportent avec eux leur lot d’occasions et d’opportunités, puis disparaissent.

Et pourtant, Elie Wiesel, dans ses mémoires, écrit : « Dans l’histoire juive, la coïncidence n’existe pas. »

Si nous sommes d’accord pour dire que ces phénomènes existent, puisque nous les vivons, que veut donc dire Elie Wiesel ?

Par coïncidence, on entend la juxtaposition de deux événements a priori non corrélés qui se passent en même temps « par hasard ».

Pour certains d’entre nous, les coïncidences sont rares.

Pour d’autres, elles font partie du quotidien.

Ce qui est sûr, c’est qu’elles nous intriguent et nous laissent parfois perplexes, comme si, par leurs répétitions, le destin voulait nous dire quelque chose.

Pour Elie Wiesel, les coïncidences ne se passent jamais « par hasard », puisque tout simplement, selon la vision juive du monde, il n’y a pas de hasard.

Cette phrase d’Elie Wiesel fait écho à une autre phrase bien connue d’Albert Einstein qui dit que « le hasard, c’est le déguisement que prend Dieu pour voyager incognito. »

Dans le judaïsme, le temps de la prière quotidienne à différents moments de la journée est un temps que l’on consacre pour fixer une intention.

Mobiliser son attention sur une seule chose à la fois, c’est faire de la place à ce qui est là, juste devant nous.

C’est arrêter le temps et s’inscrire dans l’instant. Les coïncidences se multiplient dans nos vies au moment où notre présence au monde devient plus intense.

En priant, nous nous en remettons à D.ieu et nous acceptons que derrière le mot hasard, se cache sa main invisible, qui selon Wiesel, ordonne le monde et nos vies comme une dentelle cousue sur mesure pour chacun d’entre nous.

Et même si nous sommes confrontés à la contingence de certains événements, nous sommes guidés par une écriture subtile qui nous dépasse.

Selon la Kabbale, que l’on peut présenter comme le code de la mystique juive, tous les événements, même ceux que nous croyons aléatoires, circonstanciels ou contingents, ne sont en réalité que les maillons d’une écriture extrêmement précise de nos vies.

Et pourtant, au moment même où nous les vivons, faute d’avoir la vision complète, nous les isolons et les pensons fortuits.

De la même manière que les rencontres que nous faisons nous permettent de nous réaliser dans cette vie-là et de réparer quelque chose, les coïncidences nous semblent le fruit du hasard mais ont, en réalité, quelque chose à voir avec nos actes et notre volonté.

Et si nous percevions ces coïncidences comme des signes, comme un champ infini de possibilités, de potentiels ?

Les coïncidences se passent à chaque instant de nos vies, mais encore faut-il être assez éveillé pour les reconnaître et les laisser jouer un rôle dans nos vies.

Nous pouvons imputer ces épisodes au hasard et les reléguer au rang de phénomènes aléatoires dans un monde chaotique, ou alors, nous pouvons comprendre que ces épisodes sont des coïncidences chargées de sens, capables de changer le cours de nos vies.

Beaucoup d’entre nous ont expérimenté une série de coïncidences à des moments charnières de leur existence où ils entamaient de grands changements de vie ; d’autres se sont fiés à ces coïncidences pour prendre les décisions les plus importantes de leur vie, y lisant la volonté de Dieu d’avoir mis ces événements sur leur chemin, comme un indice subtil, un message subliminal.

La Kabbale va plus loin : si les coïncidences sont le fait de Dieu, elles sont également le miroir de notre monde intérieur.

En les faisant advenir, Dieu nous envoie les épreuves et les gloires qui entrent en résonnance avec nos combats intérieurs.

Au moment où elles se passent, à condition de savoir les lire, elles nous permettent de traverser nos vies avec joie, car nous étions prêts pour elles.

Souvent, c’est après une prise de conscience, un important travail d’introspection et d’acceptation, que les coïncidences nous offrent le moyen de nous réaliser en transformant l’événement fortuit en opportunité durable.

Ces « synchronicités », qui semblent presque relever de la magie, nous permettent de traverser la vie sans crainte, sans peurs, mais avec une joie pure : celle de faire confiance à ce qui adviendra.

Le fait de vivre régulièrement ce phénomène de coïncidences est la preuve que la confiance que nous portons en l’avenir nous permet d’atteindre la réalisation spontanée de tous nos désirs.

La coïncidence nous permet de faire le lien entre l’intériorité et l’extériorité, entre le monde des pensées et la réalité matérielle, autrement dit entre des mondes qui nous semblent antagonistes mais qui ne le sont pas vraiment.

Vivre la coïncidence demande que l’on entre intimement en soi pour recueillir notre volonté profonde tout en étant conscient de la danse du monde et de ses aléas.

Plus nous sommes attentifs à ce qui est prévu pour nous, plus nous portons une attention fine aux faits, et plus nous comprenons le rôle que les coïncidences ont joué dans notre histoire personnelle.

Elie Wiesel a raison : les coïncidences n’existent pas. Elles sont des allusions au fait qu’une force supérieure, divine, mystique a pour nous des projets beaucoup plus importants que ce que nous aurions pu rêver pour nous-mêmes.

Partager

A découvrir également sur Yedia

Whatsapp Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Newsletter Yedia

Vous souhaitez recevoir la newsletter mensuelle de Yedia avec l’ensemble des articles, podcasts, et vidéos du site. Inscrivez-vous ici sans plus attendre.

Facebook Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre communauté Instagram.

Youtube Yedia

Ne manquez plus aucun contenu sur Yedia en rejoignant notre groupe Whatsapp. Une diffusion quotidienne.

Spotify Yedia

Retrouvez tous nos podcasts sur Spotify.  Il suffit de vous abonner à notre chaîne pour les écouter directement.

Yedia est un média dédié au Judaïsme, à sa culture, son patrimoine, et à son identité. Grâce aux contributions de ses auteurs et producteurs de contenus, issus de tous horizons, il se veut le témoin de sa richesse, et de sa diversité.

Art et culture, langue et écriture, société, histoire, sciences, lifestyle, judaïsme, sont les thématiques qui traversent Yedia.
Articles, podcasts, vidéos, sont disponibles sur la plateforme et permettent à tous à tout moment de pouvoir accéder au contenu.
Enfin Yedia se veut ancré dans l’époque dont il est issu, voire même dans le futur. Une partie des contenus sont consultables dans un metaverse accessible depuis le site Yedia.
Dans un monde dans lequel le savoir se dilue plus rapidement que l’ignorance, nous pensons que la connaissance est faite pour être partagée…au plus grand nombre, à tous, sans distinction.

Partager sans distinguer, et distinguer la connaissance de la croyance, afin de la faire comprendre, simplement et au plus grand nombre.
Sans partage, il n’y a pas de lumière.


Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.

Newsletter

Abonnez vous à la Newsletter de Yedia

Il vous suffit de remplir le formulaire ci-dessous.

Sans partage, il n’y a pas de lumière.
Et ce qui n’est pas éclairé, reste dans l’obscurité.